3 idées enfantines à partager

Souvenez-vous du bruit médiatique autour du projet « Un ordinateur à 100 dollars par enfant » (OLPC) ?Après l’intérêt,les critiques très vives et la difficulté à fédérer un écosystème de partenaires ont beaucoup freiné le projet.Est-ce la raison pour laquelle son ancien président, Walter

Bender, s’est dit qu’il fallait reprendre le sujet à zéro et revenir au concept fondateur du projet : un ordinateur simplifié qui devait fonctionner avec un logiciel Open Source…en changeant de perspective.

Finalement ce n’était pas tant l’ordinateur qui était essentiel (il en existe tant, prêts à rejoindre le cimetierre de l’électronique grand public), mais le contenu pédagogique et la facilité de diffusion et d’utilisation.Son idée en résumé (le Sugar Labs) : un logiciel pédagogique libre qui tient sur une clé USB et peut être téléchargé sur tous les vieux ordinateurs et leur redonner une configuration accessible pour des enfants. Le coût ? 5 dollars !

Source et démonstration en ligne sur Technology review

Vous connaissiez les réunions Tupperware, Scrapbooking, de lingerie ou de cosmétiques bio…eh bien jouez maintenant !
In ludo veritas, vous y invite !
Après avoir investi les entreprises et les sessions de teambuilding, puis de formations virtuelles, le « gaming » est revenu en force dans nos vies pour faire rimer effort avec plaisir.

Après la Wii donc, retour aux jeux basiques et au groupe d’amis, à la famille avec des jeux qui…sont des jeux tout simplement !

Pour en savoir plus, la prochaine animation est prévue le Samedi 4 Juillet au bar Café Crème dans le 19ème.


La prochaine collection Ikea pourrait bien s’inspirer de la marque espagnole Ninetonine, spécialisée dans les meubles ecodesign et mailins pour enfants.

Pourquoi donc ? Peut-être parce que la définition du pratique et du design intègre désormais la notion de « seconde vie ».

Si Ikea a déjà investi cette voie en proposant son site de meubles Ikea seconde main (« I love Ikea » en Suède)…l’évidence conduirait à intégrer un peu plus l’idée de « mobilier évolutif » dans ses gammes en tant que telles et favoriser peut-être le développement d’une ligne d’accessoires pour valoriser de nouveaux usages.

Au prix Ikea, s’attend-on à rentabiliser son investissement ? Le raisonnement est plutôt lié à la promesse de marque Ikea : « easier, cheaper, faster » ou comment accroître la valeur perçue en diminuant le sacrifice…financier !

Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>