A la Rentrée, c’est décidé…(5)

« Un vieil homme était assis depuis plusieurs années au bord de la route. Un jour, une personne de passage s’approcha de lui.

“Vous avez quelque chose à donner?” demanda le vieil homme, espérant secrètement recevoir une vieille casquette ou autre.

Je n’ai rien à vous donner” répliqua l’étranger, “excepté….mais sur quoi êtes-vous donc assis?” demanda ce dernier.

“Sur rien de spécial.” rétorqua le vieil homme, en se penchant pour regarder à ses pieds, “il s’agit d’une vieille boîte; je suis assis dessus depuis tellement longtemps que je serais incapable de donner la date précise.”

“Qu’y a-t-il dedans?” s’enquit l’étranger.

“Rien” répondit le vieil homme, “c’est vide… je crois.”

“Mais vous n’avez jamais regardé à l’intérieur?” s’étonna l’étranger. “Pourquoi ne pas le faire….”

“Je ne vois pas bien l’intérêt, expliqua le vieil homme. Mais malgré tout, il se pencha à nouveau et après diverses manipulations réussi à ouvrir la boîte sur laquelle il était assis depuis tant d’années.

A sa grande surprise, celle-ci était remplie d’or…



Source « The Power of Now » by Eckhart Tolle, Hodder and Stoughton, 2005

Et vous ? Que trouveriez-vous si vous repreniez les projets archivés de votre entreprise, les projets abandonnés ? Quels sont les talents cachés que possède votre entreprise et que tout le monde considère en interne comme « normaux » ?

A la Rentrée, c’est décidé…je fais les « placards » et je

recycle les idées !

Les recherches de Chris Zook du cabinet Bain & Company ont révélé que 9 entreprises sur 10 ayant réussi à innover et se renouveler y étaient parvenues en identifiant et déterrant leurs « trésors » cachés.

Vous ne vous sentez pas d’attaque pour cette tâche a priori titanesque ? Faisons donc un petit tour des démarches à initier :

Quel scan effectuer ?

  • Les produits ou service écartés pour non pertinence avec les attentes clients, avec le positionnement de l’entreprise, avec son savoir-faire ou sa structure de coûts…
  • Les technologies ou process reléguées aux archives car jugées trop innovants, infaisables etc…ou pas de partenaire potentiel identifié à l’époque.
  • Votre labo R&D travaille pour plusieurs business units… refaites un point de tous les projets abandonnés.
  • Relire votre fond de marque : n’y a-t-il pas des aspects qui ont été minorés à un moment donné et qui mériteraient d’être remis en pleine lumière ?
  • Vous aviez écarté internet comme canal de distribution pour éviter les conflits avec vos réseaux actuels ? Ne faut-il pas reconsidérer le sujet ? Vous aviez identifié de nouveaux temps forts de consommation de votre produit ou service mais qui ne rentraient pas dans votre stratégie de distribution, reconsidérez le sujet.

Comment ré-investiguer ces trésors cachés ?

  • Changez de perspective : mon projet « mort-né » résout peut-être aujourd’hui le problème d’une autre entreprise, d’un autre secteur ? ou de nouvelles attentes clients ?
  • Relister les critères qui ont conduit votre projet au cimetierre : sont-ils toujours d’actualité ? qu’est-ce qui a évolué dans le contexte marché ? Qu’est-ce qui rendrait ce projet viable aujourd’hui ?
  • Couplez ces projets : si j’avais aujourd’hui un partenaire pour cette idée, qui serait-il ?…

Les exemples d’entreprises ayant donné une nouvelle chance à leurs anciens portefeuilles projets ou à leur savoir-faire jugé en interne « évident » sont légion…Amusez-vous à relever cinq exemples dans la presse économique pendant vos vacances.

D’ici-là saviez-vous que le marché de Rungis exporte son savoir-faire ?

Source fotosearch

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>