Cerveau humain à vendre

A l’époque, tout le monde s’était indigné quand Patrick Le Lay (ancien PDG de TF1) avait dit qu’il vendait du temps de cerveau humain disponible à Coca Cola ». Un peu cru comme langage et pourtant…visionnaire ou orwellien en matière de neuromarketing.Le neuromarketing, en résumé, consiste à appliquer les connaissances issues des neurosciences au marketing. En effet, la prise de décision et le comportement du consommateur ne pourrait pas être uniquement abordés via son seul raisonnement strictement rationnel.
Le neuromarketing permettrait donc d’identifier les mécanismes cérébraux qui sous-tendent la décision et le comportement d’achat.

La presse n’en parle pas énormément mais les études neuromarketing se mettent déjà en place avec le lancement de nouveaux outils comme

OTOinsights, la nouvelle division neuromarketing du groupe d’études One to One Interactive. 

Cette entité est dédiée à la toute nouvelle discipline du Neuromarketing et proposera aux marques, agences et annonceurs toute une gamme d’études primaires et secondaires.OtoInsights décline son offre autour de 3 solutions :

  1. Quantemo, un laboratoire de recherche en neuromarketing. Ce laboratoire utilisera différentes techniques (eye-tracking, logiciel de reconnaissance des émotions, émotionelle, test de stress psychologique…) pour mener à bien les études de marché. Il a pour but de mesurer les réactions émotionnelles d’une cible soumise aux medias numériques (site Web, publicité et vidéo en ligne, mondes virtuels etc…).
  2. Le lab t=zero proposera, quant à lui, des analyses spécifiques et informations sur les plateformes numériques émergentes (mondes virtuels, Réseaux sociaux, Applications Mobiles etc..). 
  3. RedOktober, enfin, produit des analyses de tendances.

 

En attendant de connaître les premiers résultats des études qui seront commanditées, il y a un point positif dans la stratégie de OTOInsights : la société d’études s’est associée à l’équipe de chercheurs de l’Indiana University School of Informatics. Peut-on y voir un garde-fou contre les dérives qui pourraient survenir avec ce genre d’études ?

Sachez pourtant que ces méthodes cognitives font déjà partie des outils utilisés par les plus grandes marques : Unilever, Nestlé, Procter & Gamble, DaimlerChrysler, LVMH et L’Oréal etc…pour tester, optimiser leurs produits, publicités, mises en avant etc..(source Business Week « This is your brain on Advertising« ).

Vous vous demandez à quoi cela ressemblera quand ces techniques seront visibles ? Vous porterez tout simplement soit un casque ou un petit sac à dos contenant un electroencéphalogramme (EEG) en arpentant les rayons d’une grande surface ou en faisant vos achats sur internet….Peut-être vous ferez-vous rémunérer au début pour qu’un annonceur ou fabricant lise les réactions de votre cerveau en direct, peut-être pas…si tout le monde en est équipé.

Vous avez quand même envie d’en savoir plus ?

Les sociétés d’études spécialisées en neuromarketing :Neuroconsult (Autriche), Impact Mémoire (France), BrightHouse Neurostrategies Group (USA), NeuroInsights (USA), Neurosense (GB), and Lieberman Research (USA),FKF Research (USA).

Les informations quotidiennes sur le blog NeuroScienceMarketing.

Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>