Comment imaginer la maison de retraite du futur

Etes-vous déjà rentrés dans une maison de retraite ?

Si oui, vous comprendrez pourquoi le sujet n’intéresse pas grand monde.

Pourtant, nous risquons fortement de passer par « ce lieu de vie » et, surtout, nous serons de plus en plus nombreux à y séjourner.

Le département « Grand Age » de la Business Innovation Factory (à suivre régulièrement si vous ne connaissez pas) vient donc de lancer un laboratoire in vivo sur le sujet, le « Nursing home of the Future » (NhoF).

Il s’agit d’un projet mené avec le MIT Aging Lab et des partenaires industriels pour développer et tester de nouveaux produits et services dans le but d’améliorer les soins prodigués aux personnes âgées en maison de retraite.

L’équipe a choisi de « s’installer » à Tockwotton Home, un centre de 30 lits. Celui-ci doit, en effet, ouvrir une nouvelle extension afin d’accueillir 150 nouveaux pensionnaires en 2010.

L’étude est toujours en cours mais les premiers éléments communiqués par la BIF (Business Innovation factory) peuvent vraiment vous éclairer pour envisager autrement votre manière de développer de nouveaux concepts.

Comment l’équipe de la BIF a-t-elle procédé ?

Phase 1 : ils ont tracé des scénarii de vie à partir de ce qu’ils ont observé durant la vie quotidienne des pensionnaires et du personnel médical. Ils ont écouté les personnes vivant et travaillant dans cet écosystème et fait émerger les attentes latentes. Ceci leur a permis d’identifier et de prioriser des axes d’opportunités liés à la qualité des soins, aux conditions de vie des résidents, à la communication.

Voici les premières pistes de réflexion à investiguer selon la BIF :

  1. Prendre en compte le fait que le vieillissement est non linéaire.
    On a tendance à croire que la dépendance arrive petit à petit avec l’âge. Or, le BIF explique que les chemins sont plus complexes qu’il n’y paraît en fonction des établissements ou non par lesquels vous passez (hôpital, aide à domicile…). Ce chemin influe énormément sur ce que devra être la maison de retraite du futur.

  2. Améliorer la mobilité et l’autonomie :
    Le manque d’autonomie pour se déplacer les chutes sont des aspects prégnants de l’expérience vécue par les personnes.

  3. Gérer la continence :
    Le BIF a identifié que la gestion de la continence des personnes âgées nécessitait un personnel hautement qualifié. Trouver de nouvelles solutions dans ce domaine pourrait fortement impacter la qualité de vie, les soins dispensés et le recrutement du personnel.

  4. L’environnement sensoriel.
    La perte d’audition par exemple conduit à un retrait et un désengagement de l’individu.

  5. Raisonner autour de la « triade » du soin : le senior, la famille et le personnel soignant.

  6. Réfléchir aux modes de financements à venir de ces établissements.


Que retenir de cette étude :

  • Un cas concret pour imaginer de futurs scenarii et détecter de vraies opportunités.
  • La vraie immersion dans les vrais contextes à étudier avec les vraies personnes concernées est la clé pour développer les bonnes solutions.
  • Des sujets d’exploration non finalisés à ce stade, mais qui peuvent guider les entreprises ciblant les personnes âgées.
  • En matière d’innovation, il n’y a pas de sujets « sexy » ou « moins sexy » : il y a l’empathie avant tout, l’envie de faire toujours mieux et de concrétiser la vraie valeur générée.

1 Commentaire

  1. decouis 13 août 2014 Répondre

    Bonsoir,

    Comment ?! Zéro commentaire au sujet de comment on s’occupe actuellement de nos anciens ( et je vous parle pas des futurs anciens dont nous sommes), j’ai bien fait de passer par ici.

    Animatrice en ehpad depuis quelques années (10 ça ne me rajeuni pas), je peux constater en effet l’inadequation des moyens et pratiques, par rapport aux désirs et besoins des personnes aidés aussi bien que de leurs familles.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>