Comment mal vendre une innovation ?

La partie la plus critique dans le process innovation (trouver la bonne idée, la développer, la lancer) est bien souvent liée à la « vente de l’idée » pour la faire adopter.Si celle-ci est vraiment innovante, elle sera d’autant plus difficile à faire accepter.

Prenons l’exemple de la technologie RFID (Radio Frequency Identification ou Radio-Identification). Qu’est-ce que c’est ? En simplifié, La RFID permet d’identifier automatiquement, à plus ou moins longue distance, un objet muni d’une étiquette intelligente.Cette technologie va considérablement modifier nos comportements personnels et professionnels. Celle-ci devrait offrir aux commateurs une mobilité toujours plus fluide par exemple et pour les industriels des possibilités de contrôles accrus (suivi logistique, process industriel ou utilisations commerciales avec récupération de plus d’informations clients).

Nous simplifier la vie, voilà ce que nous fait miroiter cette nouvelle technologie qui vient même de lancer sa campagne de communication via un site dédié Discover RFID.

Le site est plutôt bien construit, a priori, avec une mise en avant des

bénéfices tout en nous racontant des petites histoires de la vie quotidienne avec RFID.Pourtant il semble manquer quelque chose, non ? Sans être une technicienne, il me semble que cette technologie soulève beaucoup d’inquiétude de la part des consommateurs en matière d’atteinte à la vie privée etc…Inquiétudes rapportées dans le nouveau Baromètre de l’intrusion cité par Henri Kaufman hier.

Du coup, on s’interroge sur la vraie capacité de l’EPCGlobal (Organisation des Produits avec Codes Electroniques qui soutient la technologie) à parler « intelligence émotionnelle » et non « technologie » :

    • le nom du site « Découvrez le RFID » : Qui a envie de découvrir la technologie RFID? Vous-offrir-une-vie-meilleure n’était-il pas plus approprié pour vulgariser la technologie ?

 

  • A l’heure des blogs et autres espaces communautaires, laisser la parole aux objections aurait certainement était plus efficace. Le groupement aurait pu ainsi utiliser ces arguments pour montrer comment il s’engageait avec les industriels à limiter le champ des dérives possibles (même si cela ne relève pas directement de l’organisation) ou quelles actions allaient dans ce sens. Voire même de dire aux internautes, faites vos propositions !

 

Vendre simplement une innovation, ce n’est pas si simple ! Cela ne consiste pas uniquement à tout transformer en positif, désormais il faut aussi prendre en compte l’arbitrage du consommateur/utilisateur, répondre à son attente de transparence, lui laisser le choix et surtout le laisser parler et…l’ecouter.

Source : Retailwire.

Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>