D…comme Dreamliner

D-IDKIPARL

Le premier exemplaire du Dreamliner de Boeing est livré aujourd’hui. Cet accouchement long et douloureux a pris trois ans de retard mais la conception-même du Dreamliner pourrait à elle-seule bouleverser les démarches innovation d’autres industries.

Le parti pris de Boeing pour la conception de Dreamliner a failli coûter la vie à son avion révolutionnaire :

  • Recentrer Boeing sur son cœur de métier : le design, l’assemblage final et la commercialisation et externaliser ou ouvrir près de 80% de l’ensemble des opérations.
  • 47 partenaires du monde entier ont donc joué un rôle majeur dans le processus d’innovation technologique. 
  • Une orientation durable dès le démarrage du projet avec l’utilisation massive de matériaux composites en carbone qui permet en particulier d’alléger l’appareil et d’économiser 20% de carburant.

De l’ouverture, trop d’ouverture ?

-> Le nom-même a été créé et choisi via un un vote en ligne, soit 500 000 votes répartis sur plus de 160 pays.
-> 120 000 designers ont rejoint la plateforme en ligne créée par Boing, la World Design Team, pour recueillir idées et feedback à chaque étape de conception.


-> L’avion est doté des meilleures pratiques issues de tous les univers pertinents : Starbucks pour l’expérience clients, Disney pour ses techniques de ciblage clients, Cirque du Soleil et Wal-Mart pour certains de leurs processus. Pour Wal-Mart, Boeing a adapté leur compétence logistique au suivi des bagages.
 
-> Etc…

L’innovation presque complètement ouverte et les défis technologiques posés ont été difficiles à canaliser, mais quel résultat et quel bond en avant en termes d’organisation pour Boeing mais aussi en termes de carnet de commandes : 821 commandes ont déjà été engrangées par 56 compagnies, un record pour un lancement d’avion.

 

La démarche pourrait donc en inspirer d’autres :

  • Elle remet en lumière la technique du benchmark créatif.
  • Elle repose la question de « compétences distinctives ».
  • Elle illustre l’innovation écosystémique.

 

Le Dreamliner ne dépassera pas le mur du son mais a déjà ébranlé, à lui seul, un bon nombre de paradigmes !  Boeing saura-t-il maintenir le cap dans la durée ? 

Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>