Dove et Axe : l’insoutenable légèreté du sens ?

Vous avez tous vu le film de la marque Dove, appelé Onslaught, dans lequel le fabricant portait un regard très critique sur l’industrie de la cosmétique (son propre univers). Le film se terminait par un message clé « parlez à votre fille avant que l’industrie de la cosmétique ne le fasse ».

Mais le réalisateur Rye Clifton, vient lui-même de détouner la création originelle de Dove en l’intitulant « Un message de la part d’Unilever » (Dove appartenant au groupe Unilever).

Il met en exergue les contradictions d’un groupe qui, d’une part, vante l’authenticité auprès de ses consommatrices Dove et, d’autre part, valorise l’extrême sensualité, voire le porno chic avec ses déodorants Axe.

La cohérence, ce n’est effectivement pas que pour les marques, mais c’est aussi valable pour les groupes qui sont derrière.

A l’heure du « penser global, agir local » dans les entreprises, il serait certainement justifié de requestionner le sens de « penser global ».

Source PFSK.
Erratum : Rye Clifford n’est pas le réalisateur originel du film Dove Onslaught. Dommage, mais il n’ y a que moi pour imaginer qu’une agence puisse se tirer ainsi une balle dans le pied.

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>