Du TQM au TIM

Comment faire pour que l’entreprise intègre l’innovation dans son ADN ?C’est l’ambition du livre de Peter Skarzynski Rowan Gibson, respectivement PDG du cabinet

Strategos et conseil en stratégie, avec « Innovation to The Core » (L’innovation au coeur…de l’entreprise) ».Les deux auteurs ne vous mentiront pas sur le programme : difficile mais possible. Comme l’explique en introduction

Gary Hamel (« gourou » de l’innovation, président fondateur de Stratégos, ayant récemment publié le livre visionnaire « le Futur du Management« ) : « l’innovation aujourd’hui en est plus ou moins au stade de la qualité dans les années 60. Ce qui bloquait l’introduction de la qualité dans les entreprises, ce n’était pas le manque de conviction ou de volonté de la part du top management, mais un manque de connaissance sur les process, outils et organisation dédiés pour que la qualité devienne réalité et systémique. Aujourd’hui, le noeud gordien concurrentiel ne relève plus de la qualité mais de l’innovation qui ne se décrète pas, mais suit la même logique que la qualité : un état d’esprit, des outils, des process, des hommes. »

En cinq grandes parties, Skarzynski et Gibson font le tour du TIM (Total Innovation Management) :

  1. Transformer la rhétorique en réalité
  2. Elargir et améliorer le pipeline innovation
  3. Evaluer et aligner les nouvelles opportunités de business
  4. Optimiser le le ROI (Retour sur Innovation)
  5. Conduire l’innovation au coeur

A noter que leur approche de l’innovation est rupturiste, l’innovation incrémentale est balayée en 33 lignes. Ne vous attendez donc pas à toute une explication sur comment écouter le client pour améliorer vos produits ou services : « compte tenu de leur environnement, les entreprises ne peuvent plus augmenter significativement leur chiffre d’affaires en lançant des versions légèrement améliorées de leur même « vieille » gamme qu’ils vont vendre à leurs mêmes « vieux » consommateurs dans les mêmes « vieux » circuits de distribution et toujours de la même façon. »

C’est là que le bât blesse quand même dans leur brillante et pragmatique vision 360° de l’innovation : le portefeuille innovation. Ainsi les deux auteurs s’attachent-ils surtout à décrire par exemple les nouveaux business de Whirlpool, un peu moins la gestion du coeur de business. Pour un rapide rappel de la stratégie innovation globale de Whirlpool c’est ici, vous verrez que l’innovation incrémentale elle-même est influencée par l’approche innovation »rupturiste » et participative : du « plus » mais pertinent pour fidéliser les clients et justifier vraiment le positionnement.

Ce qu’il faut donc retenir de cet ouvrage, c’est :

  • Un électrochoc pour repenser les « vieilles » approches de l’innovation.
  • Une approche 360° pour une fois :
    Dans un style simple et concret (beaucoup d’exemples émaillent leurs propos, ainsi que des fiches qui vous permettent de vous poser les bonnes questions), vous aurez une vision 360° de l’innovation. Le 360° a son importance puisque peu de livres jusqu’à présent présentaient de façon aussi détaillée tous les aspects de l’innovation, à part peut-être
    Stratégie Océan Bleu (vision systémique de création de nouveaux marchés).
  • Votre entreprise est la championne de l’innovation incrémentale ? Cela vous servira de guide pour repenser cette approche puis peut-être pour oser de nouvelles réflexions.

Je finis par leur introduction en citant leur définition de l’innovation, cela vous donnera un bon aperçu du programme : « I had a dream… »

« Imaginez que vous puissiez avoir 24 heures/24 et 7 jours/7 une vision claire et détaillée de l’innovation dans votre entreprise : un tableau de bord qui vous permette de suivre en temps réel combien d’idées ont été générées et de quelle partie du monde elles proviennent, à quelle rapidité elles se sont développées dans le « pipeline » innovation, quand est-ce qu’elles ont été commercialisées et quels revenus en sont attendus ?

Imaginez que chacun de vos collaborateurs, quel que soit son niveau et sa localisation géographique ait été formé aux principes, compétences nécessaires à l’innovation, lui permettant ainsi d’accroître considérablement sa capacité à découvrir de nouvelles idées, détecter les opportunités inexploitées et de nouvelles idées de business.

Imaginez encore que votre entreprise soit dotée d’une infrastructure innovation mondiale où les collaborateurs pourraient rapidement trouver les moyens financiers, les talents et le support nécessaires pour transformer leurs idées en produits/services/nouveaux business à succès. »

Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>