F comme….Frugale

F-IDKIPARL

Innovation frugale, inversée, innovation pour les pays émergents puis « exportée » vers les pays « développés » telle est l’une des nouvelles façons d’innover. 


Voici quelques exemples clés pour comprendre le principe et la valeur ajoutée de cette innovation frugale (rappel des exemples cités dans le billet « 2010 : une année renversante« )





Au début 2008, GE Healthcare a lancé le MAC 400, le premier électrocardiographe portable , spécialement conçu pour aider les médecins à diagnostiquer, à un stade précoce ou non, les patients susceptibles de développer des maladies cardiaques. Cet appareil a été conçu en Inde pour le marché local en pleine croissance. Une version compacte (taille d’un petit fax) et simplifiée en supprimant des fonctions, telles que le clavier et l’écran, leMAC 400 coûte 1500 dollars, contre 15 000 dollars pour son prédécesseur américain.

Le produit est désormais disponible en Europe !


Ce sirop vendu en pharmacie a été créé pour les Mexicains en 2003. Il a été développé par le laboratoire de R&D de Procter & Gamble à Caracas au Vénézuela. Le sirop contient du miel naturel au lieu des arômes synthétiques usuels.
Les Mexicains sont très attachés aux traitements homéopahiques et c’est la raison pour laquelle la multinationale s’est concentrée sur la naturalité du produit et son prix. A l’arrivée, un produit qui a tout bon !
 
 
Plus récemment et plus près de chez nous, l‘Association pour une logistique urbaine a mis en place, dans le quartier des Hauts de Belleville (Paris), un nouveau service « La Tournée » pour effectuer les livraisons du commerçant au particulier.
Cette initiative vient de Bombay en Inde et a pour objectif de créer de l’emploi. La livraison coûte 2,4 euros. Pour le moment, une trentaine de commerçants ont adhéré à ce service ouvert à tous (20 Minutes du 27 oct. 2011).
 
L’innovation frugale n’est peut-être pas si éloignée de la philosophie de Feldenkrais. L’inventeur de la méthode de prise de conscience de son corps par le mouvement    avait pour objectif de :
« Rendre l’impossible possible
Le possible simple
Le simple élégant. »

L’innovation frugale serait-elle une des clés pour redonner un peu plus de conscience ou d’authenticité dans l’innovation ?

 
Pour en savoir plus et découvrir d’autres exemples :
A lire également, l’article du Nouvel Economiste sur le sujet (daté du 7 octobre).
 
 
Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>