Faut-il penser dans la boîte ou hors de la boîte pour innover ?

Source image : fotosearch

On appelle communément la « boîte » en innovation le cadre de référence avec lequel on aborde un sujet qui doit être repensé : le contexte de l’entreprise concernée, l’équipe, le projet …

La question de « penser dans la boîte ou hors la boîte » dépend du contexte de l’entreprise :

1er contexte : lorsqu’une entreprise cherche à développer de nouvelles offres, de nouvelles stratégies, de nouvelles façons de faire…elle va se focaliser en priorité sur le résultat attendu.Puis surgit très vite la question : « Comment faire ? »Alors la logique veut que « la boîte » soit le « problème ».
Donc, si le problème est la boîte (et inversement), il est nécessaire de se défaire du problème pour pouvoir la repenser différemment et trouver de nouvelles solutions.

La question créative type associée peut se résumer à « et si tout était possible, comment ferions-nous ?  » ou autre alternative de requestionnement avec l’approche orientée solutions « imagine que ton problème soit résolu, qu’est-ce qui serait différent ? A quoi le verrais-tu etc… »


2ème contexte : Dans une période de contraintes extrêmes (budgets réduits, effectifs exsangues, concurrence exacerbée…), d’autres organisations vont chercher à penser « dans la boîte » en tenant compte de leurs contraintes pour faire différemment.
Les méthodologies types associées sont celles de la « théorie des contraintes » (SIT), SCAMPER (que pouvons-nous réorganiser ? que pouvons-nous amplifier ? que pouvons-nous supprimer ? etc…) ou plus récemment Jugaad (faire plus avec mois, penser agile, viser la simplicité, intégrer les marges, suivre son coeur).


Plus largement, les deux approches énoncées « penser hors ou dans la boîte » soulèvent deux sujets de fond en innovation  :

- l’entreprise connaît-elle sa « boîte » ?
- pourquoi penser sous forme d’alternative ?

De nombreux projets innovation démarrent sur des présupposés qui ne sont pas remis en question (exemple très simple de présupposé issu d’un récent workshop « pour faire une campagne publicitaire innovante il faut passer par une agence »; j’adore les agences mais il me semble que les alternatives ne manquent pas à l’heure du crowdsourcing !).
Avant de penser au COMMENT, repensons le QUOI pour éviter d’inventer une réalité de marché ou de contexte car la carte n’est pas le territoire !
Ensuite, aborder les méthodologies innovation sous forme d’alternatives me semble risqué face à des problématiques plus complexes qui requièrent de penser DANS et HORS la boîte en même temps pour élargir les solutions. 

Enfin, les deux approches a priori contradictoires ne le sont à l’arrivée absolument pas car toutes les entreprises qui veulent produire du résultat (qu’il soit court, moyen ou long terme) se fixent les mêmes contraintes en amont  avec des critères de sélection de projets (amélioration, rupture, nouveau business etc…).

Pour aller plus loin « dans la boîte », je vous recommande vivement le dernier livre de Drew Boyd « Inside the Box« ; pour en sortir, un ouvrage qui reste un incontournable : « Creative Whack Pack » de Roger van Oech et pour des requestionnements créatifs « responsables » : « The lean Design Institute » (livres gratuits à télécharger).

Pour conclure, quel est selon vous le plus gros présupposé de ce billet ?
Choisir comme image d’illustration une boîte carrée qui s’ouvre sur le dessus !!!


0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>