Faut-il remettre un peu d’art dans notre quotidien?

Heinz Art toys by Sket-one – Source Pixiome
La dernière création de Sket-One, designer, illustrateur et peintre n’est pas sans rappeler un certain warholisme ou une inspiration alessienne.Le magazine Beaux-Arts, dans son numéro estival, s’interrogeait sur l’attrait de plus en plus fort (?) des marques pour l’Art :« Pourquoi les marques singent de plus en plus l’art ». Selon le magazine, trois raisons justifient ce « plagiat* » : pour créer plus d’événementiel, de « storyplaying » et de proximité en s’inspirant d’oeuvres actuelles.
*le titre de l’article donne une idée de la posture du magazine vis-à-vis à de cette démarche.

Idris Motee, consultant innovation, posait également récemment la question: « Is artistic thinking the new design thinking » ? expliquant comment le design est souvent confondu avec l’art et comment certaines marques telles qu’Apple, Alessi (encore) et Virgin  peuvent être considérées comme oeuvres d’art, dimension plus large que le design.

Bien sûr, l’entreprise utilise déjà l’Art ou plutôt l’artiste, comme source d’inspiration et de créativité pour ses produits, sa communication…comme faire-valoir via le mécénat, comme outil de teambuilding ou de prise de conscience, voire de transformation.

Le « design thinking« , ou l’art de partir de l’usager, de réfléchir en équipes, de penser en images et de conceptualiser simplement des expériences produits ou services, a ouvert une brèche dans une approche plus systémique de l’Art au sein de l’entreprise.

Plus terre-à-terre, c’est plutôt la démarche artistique en tant que telle qui peut éclairer de nouveaux horizons dans des contextes de marché où la pertinence et la différence deviennent cruciales.

Celle-ci repose sur trois axes essentiels : VOIR, COMPRENDRE et DEVELOPPER SA VISION PROPRE DU MONDE :

En ce sens, voir, comprendre et développer sa propre vision de marque ou d’entreprise sont devenus un Art qu’il faut urgemment réintégrer dans nos quotidiens.

Pour aller plus loin :

« Voir est un Art » de Christine Cayol.
Journal of Business Strategy « Arts-based learning at work »

Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>