La récession rime aussi avec innovation

Les premiers réflexes liés à un contexte économique morose sont l’attentisme, les réductions de coûts et, de façon générale, le repli.Les informations commencent déjà à nous abreuver du flot de ces mauvaises nouvelles.

Pourtant, la récession peut aussi être vue sous un autre angle, plus optimiste : celui de l’innovation.

Ideo (dans ses publications de septembre 2008) nous rappelle ainsi comment la pomme de terre est arrivée dans nos assiettes à la fin du XVIIIème siècle alors que le marché des céréales connaissait une crise sans précédent.

Les familles avaient toujours le même besoin de nourrir leurs familles mais les céréales ne pouvaient plus répondre à cette demande de base. Ce qu’Ideo ne précise pas c’est qu’en France Parmentier a largement contribué à sa promotion comme alternative.

Parmentier publie en 1781 une thèse sous le titre « Recherches sur les végétaux nourissants qui, dans les temps de disette, peuvent remplacer les aliments ordinaires, avec de nouvelles observations sur la culture des pommes de terre ».

La pomme de terre devint ainsi l’un des aliments principaux et le resta même après la « regain » du marché des céréales.

Le message délivré par Idéo est simple : la récession peut permettre à une entreprise de déceler de petits ou grands changements de comportements de consommation qui ouvrentl a voie à de nouvelles idées de produits ou de services… durables.

Les 5 recommandations finales à méditer :

  1. Restez connectés à vos clients…et à leurs attentes. Puisque les clients vont cherche à satisfaire leurs besoins de façon différente, et notamment d’abaisser le niveau de leurs dépenses. Passez du temps à comprendre leurs attentes.
  2. Regardez de nouveaux espaces de marché. Tout comme la pomme de terre remplaça les céréales, vos clients risquent de se tourner vers des solutions inédites et certainement éloignées de vos produits ou services.
  3. Inspirez-vous des modèles qui fournissent plus de valeur pour moins d’investissement. Et cela sur n’importe quel marché.
  4. Trouvez des opportunités qui répondent à des besoins essentiels mais restent aujourd’hui trop complexes pour le client. Cherchez la simplicité à tout prix ! 
  5. Ne craignez pas de tester vos idées. Testez les même si elles ne sont pas finalisées!

En conclusion : Ne réagissez pas à la récession en cessant tout développement car peut-être votre produit sera-t-il la pomme de terre de demain !

Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>