Le développement de nouveaux pôles innovation interdisciplinaires

Un monde qui change vite, des technologies qui bouleversent les usages, des consommateurs qui recherchent l’expérience, le plaisir et l’efficacité…peut-être sont-ce les raisons qui font le succès de Minatec Ideas Laboratory (dont j’ai déjà eu l’occasion de parler), un pôle d’innovation regroupant science, entreprises, creativité et analyse des usages.Une sorte de creuset de réflexion transverse…à l’image de l’innovation telle qu’elle se déploie (ou devrait se déployer) actuellement dans les entreprises.

Dans la même veine, Le MIT Média Lab, un laboratoire du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et Bank of America ont annoncé le mois dernier la création d’un nouveau centre de recherche, le « Center for Future Bank » .Une collaboration est prévue pour 5 ans dans laquelle Bank of America investira entre 3 et 5 millions de dollars annuellement.

Pourquoi ? Depuis 2000, les services en ligne ne cessent de se développer et répondent à un réel besoin. Aujourd’hui 25% des produits bancaires sont vendus en ligne.

Ce programme propose donc d’imaginer comment améliorer le système bancaire pour apporter des services nouveaux et adaptés aux besoins des clients.

Le centre focalisera ses recherches sur les questions suivantes :

  • comment permettre à chaque client d’avoir un meilleur contrôle de ses dépenses et l’aider dans sa prise de décisions ?
  • Comment intégrer des nouvelles solutions technologiques ?
  • Comment le développement de plateforme en ligne et réseaux sociaux pourraient favoriser la création de services bancaires plus utiles au quotidien, plus efficaces et plus facile d’utilisation ?

Pour créer un environnement propice à l’émergence de nouvelle idées, le centre favorisera l’interaction entre les chercheurs de différents domaines : des intervenants du monde de la banque, des économistes, des sociologues, des informaticiens, des psychologues ou encore des designers passionnés par l’innovation.

Susan Faulkner de la Bank of America explique que « Ce savant mélange ouvre la voie à de nouveaux axes de recherches pouvant révéler des innovations de rupture. Le centre espère mettre en place de nouvelles bases de données et lancer une gamme de nouveaux produits et services destinés à la fois aux clients et aux professionnels. D’un point de stratégique, pour rester compétitif et conserver sa place de leader, il est crucial pour une institution telle que Bank of America de rester à la pointe de la technologie. Le « Center for Future Bank » réunit tous les ingrédients nécessaires pour qu’émergent des idées surprenantes pouvant engendrer des changements significatifs dans le monde de la banque.  »

En attendant les premiers résultats, il est clair que ce nouveau centre ne fait qu’amplifier l’émergence de ces pôles d’un nouveau genre.

Ils traduisent concrètement que seuls le décloisonnement et la capitalisation de tous les « savoirs » mènent à l’innovation « utile ».

Avant de se lancer dans un programme de ce type, imaginez-le aussi et d’abord à l’intérieur-même de l’entreprise.

Source : MIT News
Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>