Le tactile et l’odeur

2009 a vu l’explosion du tactile avec le phénomène Iphone puis le lancement de Windows 7.

Les marques parlent à nos sens depuis longtemps: la douceur d’un tissu, la luminosité d’un endroit, l’odeur du croissant chaud devant la boulangerie, le bonheur d’une couleur, le son d’une porte…

Ce qui constituait la touche finale d’un produit en devient l’essence-même. L’innovation ne tient-elle plus qu’à ces quatre questions qui s’insèrent désormais dans la génération de nouveaux concepts: qu’est-ce que le client ressent ? voit ? entend ? sent ? goûte ou déguste ?

En matière d’analyse de l’émotion et du ressenti, je vous recommande deux éclairages complémentaires pour raisonner de façon « inversée », celui de Nathan Shedroff du California College of Arts dans son article « 

Designing a better path to innovation« et sa synthèse ci-dessous.

et la ba(l)lade proposée par deux acolytes de l’agence Idéo « I miss my pencil » qui nous emportent dans leur quotidien et leurs questionnements : et si les montres donnaient l’heure moins rapidement le week-end ? Quel pourrait être le goût d’un ordinateur ? Et si le son des sonnettes étaient remplacés par l’émission d’une odeur?….

Dans les deux cas, le design se fait presque oublier : on cherche pour trouver.

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>