Le temps des palmes

C’est la saison des médailles et des récompenses (JO, César, Oscar, Musique…). Dans le monde de l’innovation, aussi.

Deux magazines anglo-saxons viennent de rendre leur verdict : Fast Company et la Technology Review.

Dans le classement de la Technology review effectué par les éditeurs de la revue éponyme, 50 entreprises internationales ont été sélectionnées sur les critères suivants : comment elles se sont imposées l’an passé sur leurs marchés en inventant des technologies nouvelles mais aussi en transformant nos modes de vies, que ce soient des multinationales ou des start-ups. La liste peut se compulser par thème : Energie, Web (2.0), Matériaux, Biomédecine et Informatique. Les petites entreprises cotoient désormais sans complexe les plus grandes. Soyez curieux et consultez quelques unes des fiches entreprises car elles sont plutôt bien faites.

Ce qui donne la liste déroulée suivante :

De son côté Fast Company balaie plus large (le comité de sélection s’appuie sur des interviews d’experts, des rapports…) puisque la liste des heureux élus comprend aussi bien les technologies innovantes, que le commerce, le design avec pour critère de sélection : le potentiel innovant des idées et leur exécution créative. Si certains étaient attendus dans le haut du panier (Google, Amazon, Apple…), on notera l’arrivée de beaucoup de « nouveaux » cette année, petits et grands : la percée des énergies renouvelables (First Solar, PG&E), l’entrée de Novartis (effet H1N1?), la place du numéro 2 chinois des Telecoms, Huawei, et l’entrée d’une entreprise française, Alstom en numéro 45.
Enfin, la création d’une rubrique dédiée à l’Inde indique, à elle seule, combien il faudra désormais compter sur les idées venues de là-bas.

Chacun peut lire différemment ces listes, elles ont le mérite de se remettre en question chaque année et de faire découvrir de nouveaux acteurs ou de nouvelles stratégies porteuses de changement positif.

Plus subjectives que les études menées par les cabinets tels que le BCG et autres qui s’attachent notamment aux investissements en R&D, elles reflètent certainement mieux la pluralité de l’innovation aujourd’hui et le visage résolument humain et responsable de la technologie… »science sans conscience n’est que ruine de l’âme » !

Image : fotosearch

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>