L’innovation est morte…Vive la Transformation ?

Tandis que depuis hier, nous ne connaissons plus qu’une seule lettre dans l’alphabet, le « O », et que nous allons l’épeler à l’envi jusqu’à ce qu’elle délivre ou non ses promesses, Bruce Nussbaum de Business Week nous annonce la triste fin du mot « innovation » qui résonnerait finalement creux depuis plusieurs années.

Il déroule ainsi la chronique d’une mort annoncée : overdose par abus de langage et d’utilisation, étroitesse de vue sur le sujet etc… La faute à qui ? Tout le monde en prend pour son grade : les PDG, consultants, marketeurs, publicitaires, journalistes économiques qui ont réduit et dénaturé l’acception du terme à « design », « nouveau », « tendance », « technologie » » ou « changement ».

Nous avons besoin d’un concept plus profond et solide. Le terme “Transformation” traduit les changements-clés déjà en cours et peut nous guider vers un futur incertain. “Transformation” signifie que nous sommes dans une société de post-consommation, qui était jusqu’alors définie par deux groupes d’acteurs économiques : les industriels d’une part et les consommateuers de l’autre. Maintenant nous sommes entrés dans l’ère de la société Créative poussée, nourrie, construite par la génération Y.

Sur la terminologie et le fond, je suis complètement d’accord (relire Mythes et fantasmes autour de la créativité et de l’innovation), est-ce que le mot « transformation » changera vraiment la réalité opérationnelle des entreprises : s’adapter, croître et apporter de nouvelles solutions à valeur ajoutée partagée ? Je n’en suis pas si sûre.

« Transformation » ne fait que suivre une autre tendance de fond : l’émergence d’écosystèmes économiques dans lesquels l’entreprise devient un organisme vivant complexe. Et si l’on se place dans ce contexte-là, avec les turbulences connues et inconnues, autant parler directement de réinvention ou de capacité à se réinventer.

Enfin, au risque de ne pas me faire que des amis, Bruce Nussbaum nous fatigue aussi un peu avec sa théorie du « design thinking » à toutes les sauces. Il contribue autant que les autres à cette gargarisation autour de concepts qui restent abstraits pour beaucoup.

Pour reprendre la célèbre phrase d’une entreprise internationale sur le sujet, il n’existe qu’un seul moyen de redonner du sens à l’innovation : STOP TALKING – START DOING !

Un petit message d’encouragement de Jim Jarmusch :


Source Texte Jim Jarmusch : PFSK

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>