L’innovation se recycle aussi !

Eco-conception et approche sytémique du recyclage sont des concepts auxquels les entreprises se familiarisent peu à peu par volonté ou par obligation.
Pourtant, il est un domaine dont on parle encore peu et qui reste une mine latente d’opportunités innovation : le recyclage des idées et des projets innovation, enterrés à leur heure faute d’avoir justifié les profits attendus, faute de clients, faute de compétences internes etc…

Si les Systèmes de Management des Idées fleurissent en entreprise pour recueillir les bonnes idées des salariés en interne, ils devraient penser à ajouter un module « RecyclID » ou comment faire appel à la mémoire collective « quels projets morts-nés mériteraient de revenir sur le devant de la scène ? »

Car une innovation, c’est le bon produit/service, au bon prix, à la bonne cible/marché, au bon moment…et le bon moment est peut-être venu.

Pourquoi si peu d’introspection sur ce sujet ? Parce que cela fait l’effet d’un retour en arrière, avec la peur de la ré-emergence de traumas liés à l’échec de certains projets.

En complément du billet déjà publié sur ce blog et intitulé « Recyclez vos idées« , je vous livre l’exemple vécu par Tim Ogilvie, CEO de l’agence Innovation Peer Insight spécialisée dans l’innovation de business models.

Il se trouve que Tim et moi-même échangeons régulièrement pour partager nos points de vues et expériences.

Voici l’histoire de « Procter & Gamble et des laveries » qu’il me racontait récemment et que je retranscris avec son autorisation.

Tim est intervenu directement sur ce projet d’innovation (dont on n’a pas beaucoup parlé puisqu’il n’a pas vu le jour) et dont il peut parler en connaissance de cause.

A la fin des années 90, P&G s’est intéressé aux services de blanchisserie qui commençaient à apparaître sur le marché : Zoots et Purple Tie notamment.

P&G a commencé à s’interroger sur ce que deviendrait sa marque phare de lessive Tide si les gens ne lavaient plus leur linge chez eux. Les équipes du lessivier réfléchirent alors à ce nouveau business model : sous-traiter complètement le lavage de son linge.

De leurs réflexions naquit un nouveau service appelé Juvian, offrant aux heureux affiliés le nettoyage complet de leurs vêtements pour une souscription hebdomadaire de 17$ .

Ils testèrent cette nouvelle solution dans la banlieue nord d’Atlanta avec comme support logistique, l’aide d’une société spécialisée dans l’enlèvement et le dépôt de vêtements.

Ce que les premiers clients disaient de ce service ? “Oh mon Dieu, c’est comme si la fée lavage venait chez moi »

Au final, le nombre de clients intéressés ne fut pas assez prometteur pour assurer la viabilité du service. Puis vint l’éclatement de la bulle internet et les services de proximité avec affiliation via internet perdirent de leur attrait.

L’équipe de P&G ne réactiva pas ensuite le projet Juvian. Pourtant, les développement des services à la personne, voire des concierges personnels pourraient redonner une réelle pertinence au projet.

Alors convaincus de l’intérêt du recyclage des projets ?

Source image : Stockphoto

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>