Matières-à-penser pour la Rentrée

Matières-à-Penser (2)Ce qui est passionnant avec l’innovation, c’est que le sujet évolue en permanence ! Ce qui était vrai hier ne l’est plus forcément aujourd’hui ou a pris une nouvelle direction. Voici une petite séance de rattrapage en vrac pour la Rentrée.

GRANDIR Dans mes différents échanges avec des responsables en entreprise, nombreux sont ceux qui confirment disposer d’une bibliothèque de méthodes variées pour innover ou transformer et pourtant jugent les résultats innovation obtenus en-deçà de qu’ils pourraient être. Les dites méthodes sont, au quotidien, partiellement ou peu utilisées (hors des labs).
J’apporterai un début de réponse en paraphrasant Nietzsche « Il en faut de l’énergie pour accoucher d’une étoile qui danse dans un monde d’urgence et de règles ».

Jusqu’à présent, le mouvement du « faire » suffisait souvent à « emporter » une personne ou une équipe. C’est le fameux principe du « changer en faisant » : l’action commune permet de dépasser les appréhensions, elle soigne l’inertie et peut altérer positivement les états d’esprits. L’accélération vient désormais brouiller cette lecture.

Avant, l’enjeu innovation consistait à arrêter de faire du « plus de » pour « faire autrement ». Aujourd’hui, l’angle mort des organisations c’est le « temps de cerveau disponible » et le « penser (vraiment) différemment » dans des environnements instables et rapides. Comment imaginer de nouveaux paradigmes quand tout nous ramène à celui existant ?

Pour faire une analogie avec les thérapies d’acceptation et d’engagement, c’est notre souplesse psychologique ou capacité à changer (de perspective, de réponses…) qu’il nous faut tous renforcer. Tous les sportifs se préparent et s’entraînent pour les grands défis à relever, comment vérifions-nous notre jauge d’énergie et notre état d’esprit »* favorables pour innover ?
A en juger par le nombre de recherches internationales en cours et à paraître en 2018 sur « l’énergie et l’état d’esprit » innovation, il semble pertinent de revenir sur ce sujet dans les semaines à venir. Ce sera notamment un de mes axes de réflexion pour le prochain InnovaCtionnaire sur le « penser faux » pour penser différemment et sortir des idées reçues.

* capacité à rester ouvert sur les autres et le monde, « aller de l’avant », « oser », « requestionner », « savoir digérer », « se lancer », « apprendre », « réapprendre ».


COLLABORER
:

> Ce ne sont pas les projets transverses qui manquent dans les entreprises, mais la difficulté à gérer du vertical, de l’horizontal, des silos, la pléthore de projets avec des ressources souvent exsangues. Le « penser autrement » s’applique aussi à ce domaine du management, une première piste avec la startup Elamp, un moteur de recherches de compétences en interne. Chacun renseigne ses qualités et ses talents (en cohérence avec le référentiel de l’entreprise) et ce, afin d’identifier en interne les collègues pertinents pour mener à bien un projet. Réfléchir et lister ses atouts agit aussi certainement comme un révélateur de sens pour chacun.

> Collaborer signifie aussi poser un nouveau regard sur les générations : après les oppositions et les étiquettes, vient (enfin !) la question du « comment collaborer et réussir ensemble » ? Tel est le sujet brûlant pour les entreprises, sujet qui va bien au-delà des premières briques posées telles que les « shadow Comex » et mentorat inversé pour venir interroger les notions d’inclusion et de lien intergénérationnel.
« La diversité, c’est être invité à la fête ; l’inclusion, c’est être invité à danser. » Verna Myers de l’accélérateur Y Combinator

> Enfin, le résultat attendu d’une bonne collaboration n’est plus forcément celui que l’on imagine. Si un nouveau projet exige la curation d’informations et son partage, entretenir la capacité d’innovation et d’agilité d’une entreprise appelle désormais la création simultanée de (nouveaux) savoirs. En résumé, tout nouveau projet implique aujourd’hui de faire émerger clairement ce qui est appris et désappris.
Pour aller plus loin, je vous propose l’article détaillé de la HBR d’août 2017 ici « Help your employees create knowledge, not just share it »

 

RESEAUTER , capacité à développer des inter-relations ou développement de l’intelligence connective sur trois niveaux
Cet axe pose aussi de nouvelles questions telles que :
> Pour l’organisation : l’innovation ouverte n’est plus un sujet aujourd’hui : l’ouverture constitue l’un des ingrédients-clés d’une stratégie d’innovation. Les questions en suspens concernent l’écosystème à construire et mobiliser : avec qui et pour quoi ?

Pour l’équipe : l’innovation est un sport d’équipe : comment constituer différemment des équipes ? comment créer alchimie et résultats ? comment faire évoluer l’équipe ? Pour plus de rupture dans les résultats souhaités, cette pré-étape de constitution d’équipes (pour les startups ou grandes entreprises) va revenir au premier plan dans tous les projets innovation.

> Pour la personne : l’apprentissage de pair à pair, très prisé par les startups et les communautés digitales, a fait son entrée dans la cour des entreprises plus classiques. Pourtant, cet apprentissage reste « cantonné » à la formation. Le « pair-à-pair » s’impose non seulement comme une variable de notre économie (que nous souscrivions ou non à ce modèle) mais il s’impose de plus en plus comme une nouvelle respiration pour relever les défis de l’agilité, du partage de connaissances et de la pertinence des solutions proposées.

Chez Menlo Inc, chacun travaille en binôme et change régulièrement de « poste » pour favoriser le partage des connaissances et éviter la fossilisation.

Chez SunIdee (plus modestement !), nous préparons tous nos workshops innovation en binôme pour challenger les objectifs, le design et le déroulé à proposer.

 

RESTER VIGILANT (toujours !) en vrac :

> Aux novlangues et donc au pouvoir des mots :
« La révolution sera complète quand le langage sera parfait. » George Orwell, 1984
Le Graal de toute personne en charge d’un projet de transformation ou d’innovation ? Trouver le verbe ou le mot juste (sans manipuler) pour donner envie d’innover ou mobiliser. Le pratique du pitch en est une application concrète.

Amusons-nous un instant avec certains acronymes, par exemple VICA, acronyme défini par l’armée américaine pour résumer notre monde turbulent et insaisissable  V pour Volatil, I pour Incertain, C pour Complexe et I pour Ambigu (personnellement je rajoute un « A » à la fin qui correspond à l’Accélération).

Que se passe-t-il de différent si nous prenons maintenant la lecture proposée par l’enthousiaste Kevin Roberts, l’ancien PDG d’une des plus grandes agences créatives internationales Saatchi & Saatchi ?
Il aime dire à ses équipes « nous vivons dans un monde super-VICA = Vibrant, Unreal, Crazy, Astonishing (où tout est possible), que je vais (mal) traduire (pour respecter l’acronyme) : Vibrant, Incroyable, Cinglé, Ahurissant (où donc tout est possible).

> au sens :
La célèbre théorie du « why » de Simon Sinek a permis de prendre conscience de l’importance du sens (au-delà des mots) et de sa puissance à mobiliser. Pourquoi cette entreprise existe ? Pourquoi nous sommes ensemble ? Quelle est notre raison d’être ?
La face cachée du sens, ce sont nos valeurs, notre première boussole pour atteindre ce sens ou pour qu’il résonne. Nos valeurs constituent nos forces forces motrices, les critères qui déterminent notre propre système de référence de ce qui est bon pour nous, de ce qui nous plaît, de ce qui nous donne envie d’agir. Au-delà de nos traits et forces de caractère, la plupart de nos décisions/choix sont guidées par nos valeurs car ce sont nos principes de vie. Nos valeurs sont une source inépuisable d’énergie et de motivation…D’où l’intérêt de se réinterroger sur la façon dont chacun est connecté(e) à ses valeurs (et celle de son entreprise) dans ses attitudes et comportements.

> à la blockchain : « cette machine à créer de la confiance » et de désintermédiation totale ne fait qu’émerger. Plutôt que de fantasmer, nous préparons de nouveaux workshops pour réfléchir aux nouveaux business modèles de la blockchain. A suivre très bientôt !

 

Belle rentrée à toutes et tous !

 

Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>