Memento semper audere ! (Souviens-toi de toujours oser !)

La nouvelle du week-end c’est bien sûr que la messe sera dite en latin ! Que vous soyez croyants, pratiquants virtuels, athées, (re)convertis…vous avez interprété cette nouvelle soit comme un retour aux sources, un repli, un protectionnisme dépassé (ô tempora, ô mores !), une opportunité pour faire revivre une langue…Morte.

Moi, j’ai simplement pensé : si on revient au latin, pourquoi ne pas commencer la semaine avec la technique des points à relier ? Vous vous souvenez des points à relier quand vous étiez enfants ? Les traits entre les numéros jusqu’à la surprise de voir apparaître un animal ou un personnage inattendu ?

Mon information de la semaine est aussi surprenante que celle de ce week-end : pour trouver de nouvelles idées, il suffit de les relier et de les connecter.

C’est très sérieux, le futur de la créativité ne passera ni par le CPS, ni le brainstorming, ni TRIZ, il s’appellera connectividées ! Je vais vous présenter un exemple simplifié mais pour celles et ceux qui auront envie de théorie, voici les 2 livres de l’été à ne pas manquer : Smart World et Coolhunting.

Petit Exemple de connectividées :

1. Vous avez entendu dire que la Personnalisation était une tendance lourde, vous pouvez commander des produits qui ressemblent vraiment à vos goûts, à votre style : vos Tennis Converse, votre T-Shirt, vos cartes postales, votre papier peint, vos bonbons M&M’s et autres n’y suffisent plus.

2. Vous tombez au hasard sur un site de charité Your name on a toast qui joue sur ce même concept pour inciter les gens à donner. Plutôt que de donner dans l’ombre, faites-vous connaître de façon décalée et amusante : votre don vous ouvre droit à votre « tranche de gloire » que tout le monde pourra voir.

3. Et là vous commencez à vous dire que Harry’s pourrait ne pas vendre que du pain de mie avec tranches épaisses, fines, sans mie, avec fibres etc…mais aussi vendre du message surtout à un moment crucial de la journée (le petit déjeuner). On imagine assez bien les messages par profils :

  • Le déprimé qui aurait besoin d’un coaching permanent : « T’es un gagnant Bernard », « Cheese », « la vie sourit à ceux qui se lèvent tôt »…
  • Le stressé : « Carpe Diem » et le livre entier du Daïla Lama et de Paulo Coelho en tartines.
  • Le Djeun’s : Plutôt des blagues style e-carambar « C’est quoi le pire que ton père vienne te chercher jusqu’au jour de ton bac ou que ton père copie tes fringues ? »

     

Allez, tous à vos idées et n’oubliez pas : Memento semper audere !

Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>