Petit manuel de l’Open innovation et du crowdsourcing

Paul Sloane vient d’éditer, à l’aide de différents experts, une synthèse claire sur l’Open Innovation et le Crowdsourcing.

Pour celles et ceux qui recherchent des clarifications de définitions, de méthode et des exemples concrets, je ne peux que recommander la lecture de cet ouvrage.

Pour ceux qui ont déjà lu l’étude publiée par l’Université de Cambridge en 2009, celle de l’OCDE ou celle de PwC « Où en est votre R&D », je ne suis pas sûre que l’ouvrage vous apporte plus que ce que vous ne sachiez déjà :

  • l’open innovation est là pour durer et s’amplifier,
  • l’open innovation n’est pas un outil de plus mais une stratégie d’innovation,
  • qui dit « stratégie », dit « réflexion préalable sur le profil de son entreprise, sur ses objectifs, sur l’écosystème de partenaires déjà existants et ceux à développer, sur les hommes en interne capables de pousser l’initiative, sur la communication et l’accompagnement éventuel à mettre en oeuvre pour garantir le succès de la démarche.
    « Commencez par la fin » comme le recommandent David Simoes-Brown et Roland Harwood
  • il n’existe pas de « prêt-à-innover-ouvert », chaque cas est différent. Plus que jamais, l’open innovation est affaire de Haute-Couture.

Néanmoins, l’aspect propriété intellectuelle (une des principales barrières à l’innovation ouverte), traité en chapitre 18 par Denys Resnick, constitue un des apports les plus intéressants. En effet, le consultant remet en perspective ce point clé dans une stratégie de propriété intellectuelle de l’entreprise et selon les étapes de déploiement des projets « ouverts ».


De même la visualisation des points d’achoppement éventuels par étape de la démarche permet  de rester vigilants !


L’open innovation et le Crowdsourcing reste une démarche à utiliser à bon escient et ne sont en aucun cas le Saint Graal comme le rappelait récemment la MIT Sloan management Review dans l’article « The 5 myths of innovation« .



Chez SunIdee, nous définissons clairement cette partie amont de la réflexion sous forme de 3 ateliers courts (de 1/2 journée à 1 jour) et grâce à 3 outils inédits :

Le Value Net

Le Value Net, un outil visuel très puissant qui vous permet de cartographier votre écosystème de partenaires, qualitativement, quantitativement.


Le Partnership Scan, qui permet d’appréhender finement quel type de partenariats sont les plus appropriés pour votre organisation en fonction de : votre stratégie, des partenariats existants et de vos réseaux, de votre culture innovation, des compétences que vous pouvez offrir à un partenaire et de votre capacité à coopérer (ressources, délai,business modèle).

Partnership Scan

Le plan de déploiementde votre stratégie d’ouverture (partenaires à privilégier, actions, équipes à mobiliser….).

Le Plan de déploiement


Si vous avez des questions ou souhaitez en savoir plus, parlons-en ouvertement !

Marianne Dekeyser

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>