Pleins feux sur l’innovation managériale

Les dimensions de l’innovation ont certes bien évolué, se développant dans un écosystème élargi et dynamique (rappel des 12 dimensions de l’innovation).
Pourtant, il reste un domaine à part qui reste encore l’apanage d’experts dans l’entreprise : l’innovation RH et managériale (que l’on retrouve dans l’axe « Organisation » du modèle de Sawney, Wolcott et Aroniz en pièce jointe ci-dessus. A l’heure de la marque employeur, du management par les idées en interne et du travail collaboratif…la dimension « organisation » mériterait certainement d’être étoffée).

Ce qui m’étonne encore, c’est qu’il faille insister avec des clients pour que les RH soient impliquées dans les équipes pluridisciplinaires travaillant sur des projets d’innovation produits ou services. Et, a contrario, que l’innovation managériale parte encore souvent du « haut » et ce, malgré la décentralisation de la fonction.

Quelles soient parties du « haut » ou non, j’aimerais relayer l’article du site TPE-PME.com sur le prix « Espoirs du Management » remis fin mai.

En effet, cet événement met sur le devant de la scène l’Organisation d’entreprises « normales », au centre des préoccupations ou comment découvrir d’autres voies possibles que le management innovant façon Google….

Les quatre nominés étaient :

Téléperformance qui a mis en place un nouveau modèle fondé à la fois sur une ingénierie sociale spécifique ainsi que sur des solutions technologiques sécurisées et novatrices. (NB : je n’ai pas le détail mais j’imagine qu’ils ont dû adapter et valoriser le Homeshoring à leur activité).

Bretagne Ateliers qui emploient 80% de personnes handicapées (sur un effectif de 650) !
Un management qui se fonde sur une charte affichant trois valeurs essentielles : favoriser l’épanouissement et la réussite professionnelle du salarié, privilégier la réussite du client, assurer la pérennité de Bretagne Ateliers.

Monoprix pour son concours interne afin de revaloriser le métier de caissière.

Le professeur Patrick Plaisance, chef des urgences de l’Hôpital Lariboisière à Paris (et gagnant de la cérémonie), a mis en place un management inspiré par un hôpital canadien. Le challenge était de valoriser le savoir-faire de chacun et renforcer le lien avec le personnel paramédical.
Au final, les résultats sont là : valorisation de chacun dans sa qualité de soignant, fidélisation des internes, sentiment d’appartenance à un groupe, diminution de la fatigue et du stress, amélioration permanente des conditions de stage des juniors.

En attendant d’être tous DRH (après avoir été tous marketeurs), changeons de regard sur l’innovation !

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>