Pourquoi et comment les départements des entreprises doivent-ils se réinventer ?

La reconnaissance au travail est la première priorité dans les attentes de 59% des salariés Français, selon l’Observatoire du travail 2012 de BPI/BVA/L’EXPRESS de 2012 ; et d’après un récent sondage Ipsos, le premier facteur de démotivation des Français au travail est le « manque de reconnaissance », devant une « rémunération trop faible » et les « pratiques managériales » (Enquête IPSOS avril 2012).

Ces résultats ont fait la une de nombreuses revues professionnelles et économiques et pour cause : le besoin de reconnaissance est vital.

Pourtant cette réalité en cache une autre : celle du besoin de reconnaissance des départements (RH, IT, marketing, finance…) au sein des entreprises, des départements qui n’ont cessé d’évoluer de s’adapter et qui peinent parfois à être considérés à leur juste contribution ou à l’aune de leurs « nouvelles » attributions.

Pourquoi cet écart de perception reste-t-il prégnant ? Parce que les pratiques des départements ont évolué certes mais pas la culture (aussi appelée « culture du silo ») de leur département et des organisations concernées.

Concrètement, les questions posées aujourd’hui par ces directions stratégiques, supports ou opérationnelles, commencent toutes de la même façon : « Comment (re)valoriser notre département ? »

  • Pour la Direction de la communication, comment démontrer l’impact et l’intérêt de la communication dans un monde « de l’information » ?
  • Pour une DSI, comment démontrer que nous apportons du service et de la réflexion stratégique-clé dans un monde digital sans nous cantonner aux serveurs, à la maintenance et à la hotline ?
  • Pour une DRH, comment sortir de l’image « gestionnaire de ressources » pour démontrer que nous sommes aussi des « développeurs » ?
  • Pour une Direction Marketing, comment démontrer notre capacité à intégrer le digital (études, canaux de distribution…) sans passer pour les nouveaux Geeks de l’entreprise ?
  • Pour une Direction Qualité, comment (re)valoriser l’approche « Lean » (amélioration continue) quand mon entreprise veut de l’innovation de rupture ?
  • Etc…
Comment donc transformer en profondeur l’image de certains départements ? Le dernier livre de Frank Wander, précédent DSI de Guardian Life et aujourd’hui à la tête de l’IT Excellence Institute pourrait inspirer d’autres départements : « Transforming IT culture : how to use social intelligence, human factors and collaboration to create an IT department that outperfoms« .

Il écrit :
« Pour transformer les comportements, j’ai établi des règles de base dans mes réunions de directions : notre succès serait nourri par une communauté qui se fait confiance, où les collaborations ont un sens et font sens et où notre intelligence sociale se ressent dans chacune de nos interactions.Ces comportements incluent le partage/l’aide, la bienveillance vis-à-vis des autres (empathie et compassion), l’ouverture aux autres, à leurs idées et l’acceptation des autres, une transparence totale (pas d’agendas cachés) et pas de recherche permanente de coupable.Au bout du compte, mon objectif était de créer l’harmonie car c’est une force motrice de la productivité collaborative. »
Tout est presque dit sur le besoin de retour aux pratiques à visage humain. Pour la réflexion stratégique de (re)positionnement, elle semble tellement évidente qu’elle doit être rappelée :
  • QUOI ? Que devons-nous mettre en place ou qu’avons-nous mis en place de nouveau/différent ?
  • POURQUOI ? Quelles tendances, besoins, attentes avons-nous identifié ?
  • COMMENT ? Comment allons-nous impliquer d’autres départements ? Comment allons-nous communiquer avec impact ? 

Parce que les DSI sont les départements qui ont, aujourd’hui, le « plus gros à jouer » en matière d’innovation stratégique, ce sont celles qui se posent les meilleures questions.

En attendant les…bonnes réponses, je vous invite donc à suivre la série de réflexion lancée par IBM et le magazine CIO « Tomorrow-Ready CIO« .


De même la cartographie prospective de la fonction IT proposée par Ross Dawnson peut éclairer d’autres divisions dans leurs requestionnements et leurs repositionnements :



Pour aller plus loin, je vous recommande également le rapport complet de Deloitte « Tech Trends 2013 – Elements of post-digital« 



0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>