Une bibliothèque où on emprunte…des gens

L’innovation et les idées d’innovation n’échappent pas aux modes.
A l’heure où de nombreuses marques s’inspirent déjà de la plateforme créée avec grand succès par Apple et son Ipod, voici un exemple qui n’a évidemment rien à voir mais qui montre jusqu’où on peut
(et on doit) étirer certaines (petites) idées.

Cet exemple n’a rien à voir avec le monde de l’entreprise et c’est une des raisons pour lesquelles je l’ai choisi. Il s’agit d’une bilbliothèque un peu particulière dans laquelle on n’emprunte pas des livres, mais on vient « emprunter » des personnes pendant 45 minutes pour dépasser et se défaire de ses préjugés dans un esprit positif et plein d’humour.
Cela se passe en Suède, dans la ville de
Malmö : la Human Library.


Le projet s’est concrétisé en 2000 pour créer des espaces de discussion sur la « non-violence » au festival musical de Roskilde. Pour attirer l’attention, les cinq fondateurs avaient préparé des affiches qui disaient notamment « Ne jugez pas un livre à sa couverture »!




« Empruntez une personne que vous pensez ne pas aimez. Nous avons une grande sélection de stéréotypes impopulaires.
Tout, depuis les homosexuels jusqu’aux immigrants. Promenez-vous, choisissez d’avoir une conversation ou non.
Rappelez-vous simplement de redonner à la personne au bout de deux
heures « .
La « Bibliothèque de l’homme » est une méthode innovante, simple, visant à promouvoir le dialogue, réduire les préjugés et encourager la compréhension. C’est un modèle itinérant qui a déjà fait des émules dans le monde.

Quel est le rapport avec ma plateforme Apple ? Votre entreprise a peut-être besoin d’une plateforme ou pas vraiment, même si l’idée est séduisante.

Elle a peut-être plus simplement besoin de se reconnecter vraiment avec ses usagers ou ses clients, de dépasser le raisonnement centré uniquement produit ou service, d’aller plus loin en développant de nouveaux points de contacts ou de raisonner clients finaux si elle est dans le domaine du B2B.

Allez, il ne reste plus qu’à emprunter 2/3 personnes  auxquelles vous n’auriez jamais envisagé parler parce qu’elles n’ont rien à voir avec votre domaine et à partager de nouvelles conversations…(d)étonnantes !


car « Il faut avoir du chaos en soir pour accoucher d’une étoile qui danse » Nietzsche.


1 Commentaire

  1. Philippe Schoen 20 mars 2010 Répondre

    C’est un truc auquel j’ai pensé d’une autre façon, et je suis heureux de trouver ici une résonnance : je me suis rendu compte que les personnes dont j’ai le plus appris dans ma vie sont des personnes que j’ai détestées.

    Je me suis demandé si c’était une pathologie, une sorte de dynamique intime. Peut-être pas, finalement…

    Merci pour votre apport.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>