Vagabonder dans un jardin pour comprendre l’innovation émotionnelle

Parler à nos sens, à nos émotions, nous faire vivre des expériences que nous n’oublierons pas, nous rendre instinctifs…l’innovation émotionnelle c’est un peu de tout cela. Une dimension, a priori, intangible à investiguer et à travailler pour les marques et  qui génère pourtant une vraie préférence de marque (un résultat bien tangible).

Pour mieux appréhender le concept, vous pouvez aller dans une boutique Nespresso, vous acheter un Ipad, visiter une boutique Louis Vuitton, passer une nuit au Ritz.
Vous toucherez du doigt bien sûr ce quelque chose qui fait le tout de l’expérience émotionnelle et sa différence.

Et puis, vous pouvez faire quelque chose d’autre, de différent, qui n’a rien à voir : un endroit, une proposition pour parler à vos sens.

Une fois encore, cette année, je salue le Festival International des Jardins de Chaumont -sur-Loire dont le thème est « Corps et Ame ».

Au cœur du jardin, le corps et l’âme exultent. Lieu du bien-être, de « l’otium », du repos décrit par les Anciens, le jardin est d’abord « l’endroit où l’on se sent bien ». Agissant sur tous les sens, il est le lieu d’apaisement et de sérénité par excellence : un espace propice à la contemplation et à la stimulation de l’imaginaire.

Mais il est aussi le lieu qui fait naître ces plantes qui soignent le corps, et plus généralement les herbes de santé, les plantes aromatiques, les plantes condimentaires… Le jardin génère les médicaments, mais aussi les onguents, les parfums, les saveurs…

Parfois considéré comme un espace de rédemption de nos tourments, il est également un lieu qui reconstruit et soigne l’esprit. « Toucher la terre » agit sur notre équilibre intérieur et l’on a pu mesurer le pouvoir du jardin sur les pathologies cérébrales et neurologiques. Dépenses physiques, activité intellectuelle, convivialité, tout concourt au jardin à favoriser les énergies positives.

Le jardin soigne aussi les paysages blessés, qu’il embellit, restaure, répare ; il participe même d’une purification de la nature empoisonnée par l’homme (pesticides, pollutions diverses…) avec les plantes dépolluantes, détoxifiantes.

Si le jardin soigne l’âme et le corps, il suscite des passions, des engagements « corps et âme » au service de cette cause de la beauté, du bonheur et du mieux-être. « La beauté – écrivait Stendhal – est une promesse de bonheur ». Le jardin sait tenir cette promesse et nous offrir le plaisir de le contempler dans son invention et ses diversités.

Nul ne peut plus ignorer combien le jardin prend soin de nous, influe profondément sur le corps et l’esprit et contribue ainsi à « soigner », à guérir, de diverses manières. Hortithérapie, phytothérapie, hédothérapie sont parmi les pratiques thérapeutiques multiples engendrées par le jardin.

Une vingtaine de jardins (Angleterre, Allemagne, Italie, Japon, Pays-Bas, France) ont été sélectionnées par le Jury sur plus de 300 propositions de jardins venues du monde entier.
Les auteurs sont plasticiens-paysagistes, philosophes, designers, architectes, médecins et thérapeutes…et nous invitent à des expériences sensorielles vraiment inédites.

Je ne cite que quelques unes des propositions qui vous seront faites :

Le carré des simples, ces minuscules parcelles d’herbes aromatiques autrefois cultivées par les moines ou comment redécouvrir une simplicité savante.
Créateurs : Jean-Claude Charlet, Anne Ribes, Elaine Jarvis et Cécile Halley des Fontaines.

Jardinez, vagabondage aromatique.
Créateurs : Guylaine Piketti, concepteur de jardins, et Sylvie Pollo Designer France.
Contactez-moi : une métaphore des soignants et des soignés en explorant  de façon inédite la relation entre ces deux parties.
Créateurs : Loïc Nys, graphiste, Sébastien Roussel, paysagiste, Cécile Larcher, architecte et Sébastien Migne.
Le programme détaillé, ici.

Bonne jardinnovation !

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>