Homo inspiratus

“Dans la mode, quand vous tenez quelque chose, vous pensez déjà à la prochaine étape. Peut-être que c’est un peu hystérique. Chaque jour je réfléchis à la nouveauté. C’est une angoisse constante, sans doute le reflet de l’anxiété de la société en général.”
Miucci Prada dans “
Prada, Creativity, Modernity, Innovation“.

La confession de Miucci Prada serait-elle d’un nouveau syndrome collectif ? Après avoir longtemps pensé, l’Homme chercherait-il désespérément l’inspiration, la matière, la pépite qui fait étincelle pour faire la différence sur certains marchés où tout semble avoir déjà été inventé et les niches investiguées.

Il y a certainement un peu de cela, même si le phénomène n’est pas nouveau : la perception raccourcie du temps et l’accessibilité sans limite à l’information n’ont fait qu’amplifier l’angoisse…de trouver l’ivresse.

Au-delà de cette quête, l’inspiration émerge à la fois comme une accroche (commerciale, marketing, innovante ?) telle “les solutions inspirantes” Quantum Glass de Saint Gobain ou comme une attente des consommateurs qui veulent être inspirés ou aimer pour acheter : acheter des produits, services qui résonnent profondément avec leurs attentes comme l’expliquaient, plutôt bien, les livres “Tuned in” et “Inspired” il y a un an et demi (pour ne citer que ceux-là).

Mais qu’est-ce qui pourra bien inspirer vos clients demain ? Ce sera la première question à se poser en 2010 avant même de savoir si vous avez besoin d’être plus en rupture ou organisé différemment…

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.