La perception peut-elle s’éduquer ?

C’est tout simplement un des sujets de philosophie proposé aux séries L ce matin pour le bac philo.

Un sujet sur lequel les entreprises pourraient aussi être amenées à plancher sérieusement.

En effet, la perception questionne fondamentalement notre lecture du monde et ce, à un moment où celui-ci devient de plus en plus difficile à décrypter. L’arrêt sur les mots arrive à propos.

Pour le corrigé presque détaillé, je vous invite à découvrir ici sur Sciences Humaines les premiers éléments de réponse avec les 3 étapes de la perception : sensorielle, perceptive et cognitive.

En résumé, notre lecture du monde resterait intimement liée à nos expériences antérieures et à notre propre cadre de référence que nous avons construit au fil de nos expériences…notre perception est donc en quelque sorte éduquée, voire figée.

Dans un monde de changement permanent, la vraie question qui se pose aujourd’hui pour les entreprises, c’est comment “rééduquer” cette perception ? Comment retrouver un regard neuf sans jugement inconscient pour percevoir autrement notre environnement (marché, clients etc…), pour capter l’essentiel au-delà de ce que notre perception nous a habitués à envisager et réinventer cet environnement !

Tel est bien l’enjeu concurrentiel actuel qui devrait inciter les entreprises à plus de questionnement…de là à parler d’entrée de la philosophie en entreprise, il reste encore quelques plans stratégiques à remplir !

Image : fotosearch

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.