Pecha Kucha : le nouvel style Powerpoint

Franchement, vous souvenez-vous d’avoir assisté à une bonne présentation Powerpoint ? Qu’entend-on par “bonne” ? Efficace : qui ne vous noie pas dans les détails, dont les messages-clés émergent clairement, qui vous captive et vous dynamise au lieu de vous endormir ? Même sur des sujets parfois cruciaux en entreprise du type “la stratégie pour les 5 ans à venir”, on peut vraiment s’ennuyer. Pourquoi ? Parce que souvent la quantité d’informations prime sur l’attractivité.

Voilà la solution pour révolutionner vos prochains comités de direction ou réunions marketing internationales : le Pecha Kucha (à prononcer peh-chak-cha).Le principe du Pecha Kucha ressemble un peu à un “speed speeching” (sur le modèle du speed dating) : une présentation Powerpoint qui doit tenir en 20 slides commentés chacun pendant 20 secondes, le tout ne devant donc pas excéder une durée 6 minutes et 40 secondes.

Il s’agit d’une vraie performance artistique sur le fond et la forme : concision, choix de visuels explicites, mais aussi phrasé particulier car le délai court imparti pour chaque commentaire induit une forme de “slam“.

C’est normal que le Pecha Kucha s’apparente à une performance artistique puisque ce nouveau style a été inventé par deux architectes, Astrid Klein et Mark Dytham, à Tokyo en 2003. Ils souhaitaient en effet faciliter les présentations de multiples projets de designers, architectes etc… Mais rapidement, l’aspect ludique et efficace de ce style a déjà commencé à s’imposer dans l’univers de grandes entreprises.Vous aussi, vous avez envie de mettre un peu plus d’efficacité dans vos présentations ? Vous sentez que cela va être dur de proposer d’emblée le Pecha Kucha, commencez alors par jeter un coup d’oeil sur les deux livres ci-dessous

:

Source : Wired Magazine.
Des présentations Pecha Kucha en live, c’est ici.
Bon rubgy et bon week-end !

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.