Prada casse les codes de la communication de luxe

Le dernier film publicitaire  » Trembled blossoms » (à traduire littérallement par bourgeons/fleurs frissonnant(e)s ») de la marque Prada est tout simplément étonnant et fascinant.Pour tout dire, en quatre minutes il semble « ringardiser » les codes usuels de la communication du luxe.

Miuccia Prada explique elle-même la stratégie qui a nourri l’approche créative : « il devient de plus en plus difficile d’attirer l’attention des journalistes. Ils attendent non pas des informations mais qu’on leur raconte des histoires. »

Et l’histoire que Prada nous raconte a tout d’innovant : la marque s’efface pour laisser place à l’histoire, un subtil mélange de passé et de futur avec un résultat vraiment différent et envoûtant.

Le style mêle ainsi Art Nouveau, délires à la Dali et bien avant lui, on pense à la

Tentation de Saint Antoine de Jérôme Bosch. Le tout « packagé » d’effets spéciaux les plus en pointe (réalisés par un spécialiste qui travaille avec Spielberg).Le(s) thème(s) ? La nymphe, le péché originel, l’érotisme, la Femme et ses tentations…de mode.

« Trembled Blossoms » a d’abord été lancé sur Internet uniquement via YouTube puis sur les blogs dédiés à l’Art et au Cinéma. L’effet buzz a fonctionné immédiatement puisque le film a été visionné 200 000 fois,

Au-delà de l’effet artistique et d’un buzz très réussi, le résultat est sans appel : le sac Prada à 2 250 $ mis en avant dans le spot s’est vendu comme des petits pains en quelques jours.

Source : Los Angeles Time

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.