Transformations impromptues

En février 2019, le journal les Echos Executive résumait une étude menée par EY Consulting et l’institut CSA portant sur la transformation des organisations (avec un panel de plus de 250 cadres dirigeants de structures de plus de 1.000 salariés). Que nous dit l’article en résumé ?
“Les trois quarts des organisations envisagent de se transformer, mais, dans de nombreux cas, leurs programmes n’atteignent pas la moitié des résultats escomptés, essentiellement en raison du manque d’engagement des équipes.”
“La très grande majorité (67 %) des entreprises et des administrations ont engagé des plans ambitieux de transformation, et lorsque ce n’est pas le cas des projets sont dans les cartons (20 %).”
“Les projets relèvent en général des plus hauts organes de décision de l’entreprise : à 77 %, ce sont des programmes coordonnés par la direction générale. La transformation « procède donc avant tout d’une vision stratégique portée par l’équipe de management et diffusée ensuite dans l’organisation, afin de garantir la nécessaire mobilisation de toutes les forces vives, souligne EY Consulting.”

Quel conseil donner à toutes les organisations et les dirigeants engagés dans une démarche de transformation ? Sans nul doute celui de reprendre la lecture d’Alice au Pays des Merveilles de Lewis Caroll ! En effet, si l’on regarde les statistiques de cette étude (uniquement), réussir un projet de transformation relève encore de l’aléatoire.

S’il y a bien une oeuvre qui nous parle d’aléatoire et d’impromptu c’est Alice au pays des merveilles. Mais pour Lewis Caroll cet aléatoire, porté par le merveilleux, le non-sens et l’imagination illimitée, transforme l’impossible en possible… à une condition néanmoins : de s’engager totalement comme le fait Alice tout au long de l’œuvre, en vivant pleinement l’histoire et les situations auxquelles elle semble soumise.

“Nous sommes tous fous ici” dit le Chat du Chester à Alice alors que cette dernière s’enquiert de savoir quels genres de personnages elle va rencontrer en fonction du chemin suivi.
Faut-il être fous pour utiliser Alice comme nouvelle approche de réflexion stratégique : oui certainement, mais qui est le plus fou ? Celui qui essaie de répliquer des méthodes et n’obtient pas les résultats escomptés ou celui qui accepte de renverser complètement ses paradigmes du penser et du faire ?
Paradoxalement, Alice au Pays des Merveilles nous offre une modélisation radicalement pertinente de la façon dont un individu ou une organisation peut se transformer avec succès et cela passe par un vrai engagement, plus d’imagination, plus de chaos et de non-sens.
Ce chemin de transformation, nous l’avons appelé RX-THINKING©, pour expérience radicale de la pensée car pas de transformation sans bousculement radical de la pensée, sans engagement total de chacun (et prioritairement d’un Comité de Direction) et sans chercher un résultat tangible, partagé :
• Trouver sa pertinence radicale,
• Définir une mission qui ne cherche pas à se comparer,
• Designer un business modèle d’impact associé qui tienne compte des 4Ps (Purpose, People, Planet, good Profit)
• Développer une diffusion par projets

Mais pour cela il vous faudra également oublier les « canvas » auxquels vous êtes habitués pour passer aux « gameboards » et aux « escape games » !
Êtes-vous assez fous pour rentrer dans le pays d’Alice au Pays des Merveilles ? Faites-vous votre idée en vivant l’expérience d’une journée Lab RX-THINKING©, vous y découvrirez les questions, les premiers gameboards pour repenser qui vous êtes, où vous en êtes, où sont vos angles morts de la transformation car malgré la folie…nous savons très bien où vous emmener…vers votre devenir illimité !  Le RX-THINKING© vous aide à répondre à trois questions-clés bien concrètes :

  1. Comment se réinventer en permanence ?
  2. Comment manager dans l’incertitude et le chaotique ?
  3. Comment trouver sa pertinence radicale (pour jouer avec le futur et non contre ses concurrents)

En attendant, voici un petit avant-goût du RX-THINKING© avec le pitch !

 

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.